Amélioration graphique des jeux vidéo 

Un projet de recherche du CDRIN financé par le Programme d’aide à la recherche et au transfert (PART) a permis le développement d’une solution innovante pour accroître la qualité visuelle des jeux vidéo : le Screen Space Ray Tracing (SSRT). Grâce aux recherches du programmeur Olivier Therrien, la simulation de l’éclairage indirect améliore les effets de lumière par la simulation de l’éclairage indirect. Le résultat : une image plus réaliste pour un meilleur rendu.

Simuler l’éclairage réel (jeu d’ombre et de lumière) en temps réel

Le SSRT simule l’éclairage indirect dans une scène 3D, un détail optique important qui contribue au réalisme de l’image. Cette technique de rendu s’inspire de la technologie utilisée pour les films d’animation. Ainsi, le graphisme permet d’obtenir des résultats similaires, mais en limitant les ressources nécessaires pour y arriver. Parce que les jeux vidéo exigent une performance plus rapide, le SSRT agit directement sur les pixels de l’écran, ce qui diminue les coûts de production.

La lumière : un élément important de l’image

Les jeux d’ombre et de lumière sont déterminants.  La manière dont les objets réagissent à la lumière transforme totalement la scène. C’est sur cet élément précis que le CDRIN s’est penché. La nouvelle technique de rendu applique un traitement à l’image pour générer un éclairage diffus indirect. Toute la scène visible à l’écran subit une illumination globale pour une amélioration instantanée.

Le Screen Space Ray Tracing (SSRT) : une solution innovante et transférable

La solution novatrice proposée par Olivier Thérien fonctionne sur toutes les cartes vidéo. Le SSRT peut être intégré à des jeux déjà existants aussi bien qu’à ceux qui verront le jour prochainement. Le CDRIN est heureux de présenter le fruit de ses recherches et d’en faire profiter le plus grand nombre.  Le SSRT est accessible en mode libre de droit : https://github.com/cdrinmatane/SSRT.  

Transfert et développement en programmation graphique

Les recherches en programmation graphique se poursuivent. Le Cégep de Matane s’implique également dans le projet. En effet, des enseignants des programmes d’Informatique et d’Animation 3D et synthèse d’images partagent les avancées technologiques à leurs étudiants.

Il s'agit ici du jeu Eastshade. Avec le code intégré.

Il s'agit ici du jeu Eastshade. Avec le code intégré.
Il s’agit ici du jeu Eastshade. Avec le code intégré.

 

Partager cette réalisation